C3RF Update, 25 Mar 2022 – The new covenant


Canadian Citizens for Charter Rights & Freedoms
 

Remarque! La version française suit un peu plus bas


View! C3RF “In Hot” interview with “Free to Fly’s” Greg Hill and Matt Sattler

 

Looking under the hood


Had the pleasure of interviewing Greg Hill and Matt Sattler last week. Greg and Matt are the co-founders of “Free to Fly” and, as such, are dedicated to helping millions of Canadians regain access to their Charter mobility rights – rights that were taken away from them by virtue of their vaccination status. They know that of which they speak as both have lost their careers as pilots at a major Canadian air carrier for refusing to be jabbed. Accordingly, they have been off the job with no pay or benefits since October of last year and stand to be fully “terminated” on 02 May of this year if they fail to comply with federal vaccine mandates. These brave gentlemen stand to pay a heavy price even as they stand for the freedoms of all Canadians.

Greg Hill and Matt Sattler from "Free to Fly"

For me, the interview took an unexpected turn when it veered off into the topics of civil aviation rulemaking and safety culture. It has been quite a while since I dealt first-hand with such concepts as an airliner pilot and then a Transport Canada “flight test” delegate charged with the certification and approval of avionics equipment sets. At any rate, the memories came flooding back as I recalled the great care that went into the making or changing of rules and regulations that applied to the safety of civil aviation operations. Similarly, I was reminded of a safety culture that stood at the fore of such efforts and was drummed into generations of aviators responsible for transporting their precious passenger cargos throughout the world. And then I wondered, are vaccine mandates sidelining this crucially important safety culture? Do we need to take a related “look under the hood” before it is too late?

Is it time to look under the hood when it comes to vaccine mandates and civil aviation safety?

The very thought that vaccine mandates might have an adverse impact on the ability of airlines to transport passengers safely merits serious investigation. After all, the potential lives lost in an individual catastrophe stands to be in the hundreds even as the public trust that sustains the industry is eroded. A case in point is the two Boeing 737 “Max” crashes of 2018. These crashes came on the heels of aircraft design failures that can be traced to “lax oversight and a concerted drive to bring a product to market with the minimal expenditure of both time and cost.” Corners were cut during the certification process with safety culture taking a back seat to profit culture. Is the same type of thing happening as regulatory oversight is sidelined to allow the firing of healthy, expert flight crews while their retained counterparts are forced to submit to experimental vaccines with unknown, long-term effects?

What is motivating reckless and rushed decisions in civil aviation?
 

Connecting the dots


In the case of the 737 “Max” air disasters, the motivating factor behind the design shortfalls included the need to bring a product to market on time and on budget. In the end, however, such design shortfalls were allowed to progress through the certification process by virtue of a “‘disturbing pattern of technical miscalculations and troubling management misjudgments’ by Boeing, combined with ‘numerous oversight lapses and accountability gaps by the FAA.’" As is so often the case with civil aviation accidents, catastrophe comes after several dots are allowed to be connected one after the other. In the 737 “Max” cases, we saw the connection of such dots at the design, management and oversight levels of both Boeing and the FAA.

What does connecting the dots lead to? Catastrophe?

It was this type of sequential linking of activities that sprung to my mind when Greg Hill, in our “In Hot” interview, noted that vaccine mandates are one dot among many that are being connected to form a discernible pattern. In this case, vaccine mandates can be seen to be operating as the cornerstone of an enterprise dedicated to the creation of a freedom-crushing, globalized state. The other dots that link vaccine mandates to this desired end-state include initiatives like the development of related passports and an enabling, worldwide digital ID system. These dots can then be connected to others that allow for a state-sponsored guaranteed annual income scheme inputted by a Central Bank Digital Currency (CDBC) that is capable of directing where, how and on what you spend your precious government currency units. Is such a reset of your civil liberties just conspiracy theory? Too far fetched?

Is the loss of personal autonomy too far fetched to believe? Just like the lab origin of the Wuhan virus?

The foundational status of vaccine mandates in bringing about such a “new world order” goes a long to explaining the federal government’s over-the-top reluctance to do away with them - or even talk to Freedom Convoy 2022 protesters about the possibility. It appears that the mandates are a gateway to many other federal initiatives that are proceeding in plain sight. These include the:

The fact that the government of Canada is serious about using the Wuhan virus crisis to re-imagine and reset the way its citizens behave in a new global and digitized environment has slipped the bounds of conspiracy theory. Given this new reality, perhaps it’s time for Canadians to get serious about protecting their own ability to plan for, and own, their own lives.

Do Canadians need to get serious about preserving their freedoms?
 

The new covenant


For this is the covenant that I will make with the house of Israel after those days, declares the Lord: I will put my law within them, and I will write it on their hearts. And I will be their God, and they shall be my people. Jeremiah 31:33


It is interesting to note that, in the case of Freedom Convoy 2022, the federal government chose to immediately join up the first and last dots as noted above. They did so by refusing to dialogue on the subject of vaccine mandates even as they froze the bank accounts of particularly pesky activists. Indeed, vaccine mandates were so sacrosanct and uncontestable that the Deputy Prime Minister moved swiftly to implement financial measures that would turn these protesters into vassals of a lord-like state. The state then went on to even shackle some of these new non-citizens while it incarcerated others without bail. All the dots were connected in one fell swoop but way before planned timelines. The World Economic Forum, allegedly, was furious with such unplanned transparency. After all, did it not jeopardize their collaboration with the Canadian Banking Association and related efforts to create a worldwide digital ID?

Deputy Prime Minister Freeland connecting too many dots too quickly?

The overreach was also noted by a House of Commons committee dedicated to reviewing the government’s implementation of the Emergencies Act. Expert witnesses disabused the committee of any pretence that protesters were terrorists or funded by same. Indeed, such accusations could be seen as being part and parcel of a house of lies even as public service agencies, like Transport Canada, were weaponized to chase down those coming out against vaccine mandates. For example, rather than investigating the possibility that such mandates were diluting the safety culture that secures civil aviation in Canada, Transport Canada was used to scrutinize charter flights that might have transported Freedom Convoy 2022 leaders. When it comes to securing vaccine mandates, is there anything the federal government wouldn’t do, wouldn’t weaponize, to force them onto you? Do everyday folk who prize their personal autonomy need to throw a spanner into their works?

Is it time to throw a spanner in the works of government overreach?

At the end of the day, we are seeing the full force and weaponization of government agencies, security forces, the mainstream media and judicial authorities to keep vaccine mandates in place. It’s noteworthy that these agencies and authorities are able to do what they do by virtue of the efforts and omissions of those sworn to defend and protect the civil liberties of Johnny and Janey Canuck. By acting to enforce measures and policies they know in their hearts to be illegitimate, these “order takers” are operating as proxies for dishonest authority even as they seal the fate of their fellow citizens. What if they operated on the basis of what they knew to be right and was written on their hearts by an authority beyond those who dishonestly interpret laws written on a stone tablet? In accordance with a new covenant? What if we voted and placed these folks into our offices and agencies respectively? Folks like Freedom Convoy 2022 servant-leader Tom Marazzo who has just declared to run as the Ontario Party MPP candidate for Peterborough-Kawartha in this June’s Ontario election. Could such men and women throw a spanner in the works that is currently grinding down our rights as free citizens?

Tom Marazzo, Ontario Party MPP candidate for Peterborough-Kawartha
 

Thanks for your continued support

Your patronage makes a world of difference in the ability of C3RF to educate, advocate and act in service of preserving the individual and fundamental rights of all Canadians. It is truly unfortunate that such efforts are required but the fact remains, these rights and freedoms are coming under increasing attack from all quarters including our own legislative, judicial, media, academic and security authorities. Please know that the funds you so generously donate go directly into campaigning, events, bookkeeping, technology costs and legal advice. When these basic services are met, we use excess funding to assist other groups in advancing the cause of Canadian individual rights within a strong and free Canada. We also contribute to related legal proceedings and charitable activities when able. If you missed the call, Click here to support C3RF today!

And while you're considering making a difference, please follow C3RF on Twitter, on Facebook, on Gab, on Parler, on Gettr and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle for Charter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here and view our videos on YouTube, on Rumble and on Odysee.

Major Russ Cooper

Major Russ Cooper (Ret’d)

President and CEO, C3RF



 
DONATE NOW!
 

Version française

Citoyens Canadiens pour la Charte des Droits et Libertés
 

Voir! Interview du C3RF « In Hot » avec Greg Hill et Matt Sattler de « Free to Fly »

 

Regarder sous le capot


J'ai eu le plaisir d'interviewer Greg Hill et Matt Sattler la semaine dernière. Greg et Matt sont les cofondateurs de « Free to the Fly » et, à ce titre, ils se consacrent à aider des millions de Canadiens à retrouver l'accès à leurs droits de mobilité garantis par la Charte, droits qui leur ont été retirés en raison de leur statut vaccinal. Ils savent de quoi ils parlent, car ils ont sacrifié leur carrière de pilotes dans un grand transporteur aérien canadien pour avoir refusé de se faire vacciner. En conséquence, ils sont en arrêt de travail sans salaire ni avantages sociaux depuis octobre de l'année dernière et risquent d'être licenciés le 2 mai de cette année s'ils ne se conforment pas aux exigences fédérales en matière de vaccination. Ces courageux messieurs risquent de payer un lourd tribut alors même qu'ils défendent les libertés de tous les Canadiens.

Greg Hill et Matt Sattler de " Free to Fly "

De mon côté, l'entretien a pris une tournure inattendue lorsqu'il a dévié vers les thèmes de l'élaboration des règles de l'aviation civile et de la culture de la sécurité. Il y a longtemps que je n'ai pas été confronté à de tels concepts en tant que pilote de ligne, puis en tant que délégué aux « essais en vol » de Transports Canada chargé de la certification et de l'approbation des ensembles d'équipement avionique. Quoi qu'il en soit, les souvenirs me sont revenus en mémoire lorsque je me suis rappelé du grand soin apporté à l'élaboration ou à la modification des règles et des règlements qui s'appliquent à la sécurité des opérations de l'aviation civile. De même, je me suis souvenu de la culture de la sécurité--à la base de ces efforts - et qui a été inculquée à des générations d'aviateurs chargés de transporter leurs précieuses cargaisons de passagers dans le monde entier. Et puis je me suis demandé si les mandats de vaccination ne mettaient pas de côté cette culture de la sécurité d'une importance cruciale. Devons-nous jeter un coup d'œil sous le capot avant qu'il ne soit trop tard?

Est-il temps de regarder sous le capot en ce qui concerne les mandats de vaccination et la sécurité de l'aviation civile?

L'idée même que l'obligation de vacciner puisse avoir un impact négatif sur la capacité des compagnies aériennes à transporter des passagers en toute sécurité mérite d'être examinée sérieusement. Après tout, les vies potentielles perdues dans une catastrophe se comptent par centaines et la confiance du public qui soutient l'industrie est érodée. Les deux crashs de Boeing 737 « Max » survenus en 2018 en sont un bon exemple. Ces crashs sont survenus à la suite de défaillances dans la conception des avions qui peuvent être attribuées à « une surveillance laxiste et à une volonté concertée de mettre un produit sur le marché en dépensant le moins de temps et d'argent possible ». La culture de la sécurité a été reléguée au second plan par rapport à la culture du profit au cours du processus de certification. Le même type de situation se produit-il lorsque la surveillance réglementaire est mise de côté pour permettre le licenciement d'équipages de vol experts et en bonne santé, alors que leurs homologues conservés sont contraints de se soumettre à des vaccins expérimentaux dont les effets à long terme sont inconnus?

Qu'est-ce qui motive les décisions précipitées dans l'aviation civile?
 

Joindre les points


Dans le cas des catastrophes aériennes du 737 « Max », le facteur derrière les lacunes de conception comprenait la nécessité de mettre un produit sur le marché dans les délais et le budget impartis. En fin de compte, cependant, ces défauts de conception ont été autorisés à progresser dans le processus de certification en vertu d'un « « schéma inquiétant de mauvais calculs techniques et d'erreurs de gestion troublantes » par Boeing, combiné à de « nombreux manquements en matière de surveillance et de responsabilité de la part de la FAA » ». Comme c'est souvent le cas dans les accidents de l'aviation civile, la catastrophe survient après que plusieurs points de la défaillance aient pu être reliés les uns après les autres. Dans les cas des 737 « Max », nous avons vu la connexion de tels points aux niveaux de la conception, de la gestion et de la surveillance, tant chez Boeing que dans la FAA.

A quoi mène le fait de joindre les points? A une catastrophe?

C'est ce type de lien séquentiel entre les activités qui m'est venu à l'esprit lorsque Greg Hill, dans notre interview « In Hot », a noté que les mandats de vaccination sont un point parmi d'autres qui sont reliés pour former un modèle discernable. Dans ce cas, on peut considérer que les mandats de vaccination constituent la pierre angulaire d'une entreprise dédiée à la création d'un État mondialisé et liberticide. Les autres points qui relient les mandats de vaccination à cet état final souhaité comprennent des initiatives telles que le développement de passeports connexes et un système d'identification numérique mondial. Ces points peuvent ensuite être reliés à d'autres qui permettent un système de revenu annuel garanti financé par l'État et alimenté par une monnaie numérique de la banque centrale (MNBC) capable de déterminer où, comment et sur quoi vous dépensez vos précieuses unités monétaires gouvernementales. Une telle remise à zéro de vos libertés civiles n'est-elle qu'une théorie du complot? Cousue de fil blanc?

La perte d'autonomie personnelle est-elle trop farfelue pour y croire? Tout comme l'origine laboratoire du virus de Wuhan?

Le statut fondamental des mandats de vaccination dans l'instauration d'un tel « nouvel ordre mondial » explique en grande partie la réticence extrême du gouvernement fédéral à les supprimer - ou même à discuter de cette possibilité avec les manifestants du Convoi de la liberté 2022. Il semble que les mandats soient un chemin vers de nombreuses autres initiatives fédérales qui se déroulent au vu et au su de tous. Il s'agit notamment de:

Le fait que le gouvernement du Canada veuille sérieusement utiliser la crise du virus Wuhan pour réimaginer et réinitialiser la façon dont ses citoyens se comportent dans un nouvel environnement mondial et numérisé a dépassé les limites de la théorie du complot. Face à cette nouvelle réalité, il est peut-être temps que les Canadiens prennent au sérieux la protection de leur propre capacité à planifier leur propre vie.

Les Canadiens doivent-ils prendre au sérieux la préservation de leurs libertés?
 

La nouvelle alliance


Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, Après ces jours-là, dit l'Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d'eux, Je l'écrirai dans leur coeur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple.Jérémie 31:33


Il est intéressant de noter que, dans le cas du Coivoi de la liberté 2022, le gouvernement fédéral a choisi de joindre immédiatement le premier et le dernier point comme indiqué ci-dessus. Il l'a fait en refusant de dialoguer sur le sujet des mandats de vaccination, alors même qu'il gelait les comptes bancaires des activistes particulièrement embêtants. En effet, le mandat de vaccination était si sacro-saint et incontestable que le vice-premier ministre s'est empressé de mettre en œuvre des mesures financières qui transformeraient ces manifestants en vassaux d'un État seigneurial. L'État a ensuite enchaîné certains de ces nouveaux non-citoyens et en a incarcéré d'autres sans caution. Tous les points ont été joints d'un seul coup, mais bien avant les délais prévus. Le Forum économique mondial aurait été furieux d'une telle transparence non planifiée. Après tout, cela n'a-t-il pas mis en péril sa collaboration avec l'Association bancaire canadienne et les efforts connexes visant à créer une identité numérique mondiale?

La vice-première ministre Freeland joint trop de points trop rapidement?

Un comité de la Chambre des communes chargé d'examiner la mise en œuvre de la Loi sur les situations d'urgence par le gouvernement a également constaté que le gouvernement allait trop loin. Des témoins experts ont détrompé le comité de toute prétention selon laquelle les manifestants seraient des terroristes ou financés par eux. En effet, de telles accusations peuvent être considérées comme faisant partie intégrante d'un tissu de mensonges, alors même que des organismes de service public, comme Transports Canada, ont été armés pour pourchasser ceux qui s'opposent aux mandats de vaccination. Par exemple, plutôt que d'enquêter sur la possibilité que de tels mandats diluent la culture de sécurité qui garantit l'aviation civile au Canada, Transports Canada a été utilisé pour examiner minutieusement les vols charter qui auraient pu transporter les dirigeants du Convoi de 2022. Lorsqu'il s'agit d'obtenir des mandats de vaccination, y a-t-il quelque chose que le gouvernement fédéral ne ferait pas, qu'il n'armerait pas, pour vous les imposer? Les gens ordinaires qui tiennent à leur autonomie personnelle ont-ils besoin de leur mettre des bâtons dans les roues?

Est-il temps de mettre des bâtons dans les roues du gouvernement?

En fin de compte, nous assistons à la montée en puissance et à l'armement des agences gouvernementales, des forces de sécurité, des médias grand public et des autorités judiciaires pour maintenir en place les mandats de vaccination. Il convient de noter que ces agences et autorités sont en mesure de faire ce qu'elles font grâce aux efforts et aux omissions de ceux qui ont juré de défendre et de protéger les libertés civiles du Canadien moyen. En agissant pour faire appliquer des mesures et des politiques qu'ils savent au fond d'eux-mêmes être illégitimes, ces « preneurs d'ordres » agissent en tant que mandataires d'une autorité malhonnête alors même qu'ils scellent le destin de leurs concitoyens. Et s'ils opéraient sur la base de ce qu'ils savaient être juste et qui était inscrit dans leur cœur par une autorité au-delà de ceux qui interprètent malhonnêtement des lois écrites sur une tablette de pierre? En accord avec une nouvelle alliance? Et si nous votions et placions ces gens dans nos bureaux et agences respectivement? Des gens comme le chef de file des serviteurs du Convoi de la liberté 2022, Tom Marazzo, qui vient de déclarer qu'il se présentera comme candidat du Parti de l'Ontario pour la circonscription de Peterborough-Kawartha aux élections ontariennes de juin prochain. Ces hommes et ces femmes pourraient-ils mettre un frein à l'effondrement de nos droits en tant que citoyens libres?

Tom Marazzo, candidat du Parti de l'Ontario dans le comté Peterborough-Kawartha
 

Merci pour votre soutien continu


Votre soutien fait toute la différence dans la capacité du C3RF à éduquer, à défendre et à agir au service de la préservation des droits individuels et fondamentaux de tous les Canadiens. Il est vraiment regrettable que de tels efforts soient nécessaires, mais le fait est que ces droits et libertés sont de plus en plus attaqués de toutes parts, y compris par nos propres autorités législatives, judiciaires, médiatiques, universitaires et de sécurité. Sachez que les fonds que vous donnez si généreusement vont directement aux campagnes, aux événements, à la comptabilité, aux coûts technologiques et aux conseils juridiques. Lorsque ces services de base sont assurés, nous utilisons les fonds excédentaires pour aider d'autres roupes à faire avancer la cause des droits individuels des Canadiens au sein d'un Canada fort et libre. Nous contribuons également aux procédures judiciaires connexes et aux activités de charité lorsque cela est possible. Si vous avez manqué l'appel, Cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui!

Et pendant que vous envisagez de faire une différence, veuillez suivre C3RF sur Twitter, sur Facebook, sur Gab, sur Parler, sur Gettr et sur notre site web et partager avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste de la lutte continue pour les droits de la Charte au Canada. Vous pouvez également vous joindre à notre fil Twitter ici et consultez nos vidéos sur YouTube, sur Rumble et sur Odysee.

Major Russ Cooper

Major Russ Cooper (retraité)

Président et CEO, C3RF​





 
FAITES UN DON MAINTENANT
 

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags