C3RF Member Update - 22 May, 2020


Remarque! La version française suit un peu plus bas
Note! May is C3RF Funding Drive month - see notice below!

The dictatorial impulse

Does anyone else wonder how the high-minded notion of “flattening the curve” in the face of the Wuhan virus crisis became “flatten your Charter Rights”? How did an initiative aimed at providing our medical service sector with a few weeks to prepare for a possible Italian-style system overload become a nationwide “lockdown”? A “lockdown” that would go on to shut down our industries and balloon our national debt even as it would restrain regular Canadians, healthy or otherwise, from straying aimlessly into public spaces. Consider the following:

It would seem that snitches and little dictators have come crawling out from under the woodwork to be loosed upon an unsuspecting public. You can be sure that, if queried, these Wuhan virus quislings would cast their actions in Nuremburg Trial fashion and simply state they were “following orders”. That being the case, is the dictatorial impulse emanating through them from their superiors?

The new dictator

Much has been written about old style totalitarian dictators like those that emerged in the twentieth century. Names like Stalin, Hitler, Pol Pot and Mao Tse Tung spring to mind as iron-willed ideologues whose “pervasive patterns of grandiosity” were matched only by their paranoia. These radical leaders were fully capable of initiating systemic murder and imprisonment for all who stood in their way. These tyrants operated in an environment characterized by closed, nationalistic political systems and were afforded the opportunity to rule by blood and fear. In recent decades, however, a less predatory form of authoritarian government has emerged, “one better adapted to the globalized media and sophisticated technologies of the 21st Century”. This new dictator is not beyond using repression but only as a last resort. He or she will use the “ankle bracelet rather than the gulag” and will simulate democracy to ensure elections are won through cooptation, censorship and propaganda. Democracy becomes a means to an end that entails the assumption and retention of power. Just for grins and giggles, can we find these methods at play in the current Canadian context? Consider that:

Unfortunately and as noted in the last few “updates”, the Wuhan virus crisis has accelerated Canada’s rush to despotism through the use of the “Canada-at-war” narrative. But is the narrative justified? Is Canada at war with the Wuhan virus? Can hunkered down Canadians and their political representatives be compared to the “greatest generation”?

Canada at war? Really?

Canada’s “greatest generation” didn’t hesitate to rush towards the fires of WWII. It declared itself seized with the conflict up front and put one million men and women in uniform at the head of a national mobilization. It did not sit back and wait for terms to be dictated to it. It did not give up on the freedoms that defined the very core of the nation. It stepped up and struck out unapologetically. Compare this with the national response to the Wuhan virus. Initial caution may have been advised in the first few weeks but this initial reticence became permanent as medical advisors were given the reigns of command. In the name of safety, freedoms were restricted, citizens, healthy or not, were immobilized even as snitch lines and police were tasked to ensure the bindings were tied tight. All of these restrictions were justified by failed modelling and compromised or limited data. Makes one wonder, is the lockdown narrative really serving our best interests? What would the “greatest generation” do? Would it roll over and give up on an economy and its enabling civil liberties so easily?

Fact is, our current head-in-sand, take-my-life-away strategy is based, in large part, on false assumptions, controlled messaging and downright awful modelling. Initial, assumed fatality rates, for example, proved to be widely off the mark as authoritative voices pegged them to be 10 times more deadly than the seasonal flu. We now know, through the analysis of real time data, that the actual rate is far less and compares favourably with the same seasonal flu. You wouldn’t know this by listening to the main stream media as cumulative, never decreasing death counts are the data of the day. To reinforce this point, modelling that is now known to be seriously flawed and responsible, in large part, for the assumption of the lockdown strategy has never been officially rebuked by this same main stream media. We are speaking, of course, about Neil Ferguson’s Imperial College model that asserted that anything other than a total lockdown would kill over 500,000 Britons and 2.2 million Americans. It’s as if the medical establishment commanding the war on the Wuhan virus, and their media sidekicks, don’t want to win it. In the case of Canada and its march towards despotism, this lack of respect for the information needs of Canadian citizens moves its position on last week’s spectrum from “7.3” to “7.4” while the trend vector increases from “2.2” to “2.3”.

May is C3RF fund drive month

The past year has been extremely busy for C3RF as attacks on your Charter Rights have accelerated and spread over an increasing number of initiatives. With your help, we have been able to push back on many fronts including against the formation of political parties partial to the installation of Sharia Law, the entrenchment of free speech-crushing “Islamophobia” in the nation’s political lexicon and the promotion of individual Charter Rights as a critical federal election issue. More than this and in this year of the Wuhan virus, we have fought vigorously on your behalf to preserve these same civil liberties as governments move to tear them down in knee-jerk fashion. Never has the country faced such a sustained and unprincipled attack on its hard-won freedoms – not in any world war or any national conflagration.

All this to say we are defenseless without your financial support and that support is required now as the threats continue to pile up. Accordingly, we have decided to dedicate the month of May to replenishing our coffers in advance of a very busy fall and winter season. Hopefully this approach will meet with your favour and keep us from talking of such things on a continuous basis throughout the year. We suggest an amount of $50.00 annually to help us fight for Canadian security, freedoms and values so that you, your children and grandchildren will continue to enjoy the free country that Canada has been to this point.

Keep in mind that Monthly donations, no matter how small, even $5/month, help us plan our finances in advance and provide us with greater flexibility. Also keep in mind that donations in kind, such as computer services and even legal advice can help greatly. click here to support C3RF today.

And while you're considering making an annual contribution this May, please follow C3RF on Twitter, on Facebook and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle for Charter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here.

Major Russ Cooper (Ret’d)

President and CEO, C3RF

Version française
Votre attention s'il vous plaît! Mai est le mois de notre campagne de financement au C3RF. Voir avis ci-dessous!
L'élan dictatorial

Sommes-nous les seuls à nous demander si le désir d'aplatir la courbe face à la crise du virus de Wuhan ne soit pas en réalité un désir d'aplatir vos droits garantis par la Charte? Comment se fait-il qu'une initiative visant à donner à notre secteur hospitalier un répit pour se préparer à une éventuelle surcharge à l’Italienne ait pu devenir un blocage permanent à l'échelle canadienne? Qu'un tel blocage soit en fait devenu un lock-out qui continue de fermer nos industries et de gonfler la dette nationale tout en empêchant les Canadiens, en bonne santé ou non, de se promener dans les espaces publiques? Considérer ce qui suit:​

Il semblerait que les port-panier et nos dictateurs en herbe soient sortis par enchantement pour se déchaîner sur un public sans méfiance. Vous pouvez être sûr que, s’ils sont interrogés, ces actes de répression du virus de Wuhan seront justifiés à la manière du procès de Nuremberg: “nous ne faisons que d’obéir aux ordres”. Peut-on conclure que cet élan dictatorial émane de leurs supérieurs?

Le nouveau dictateur

Beaucoup fut dit sur les dictateurs totalitaires du XXe siècle, des noms comme Staline, Hitler, Pol Pot et Mao viennent à l'esprit comme des idéologues à la volonté de fer dont les «schémas grandioses omniprésents» n'ont d'égale que leur paranoïa. Ces dirigeants radicaux étaient capables de tuer et d’emprisonner systématiquement tous ceux qui se dressaient sur leur chemin. Ces tyrans opéraient dans un environnement caractérisé par des systèmes politiques nationalistes fermés et gouvernaient par le sang et la peur. Au cours des dernières décennies, une forme moins violente de gouvernement autoritaire est apparue, “mieux adaptée aux médias mondialisés et aux technologies sophistiquées du 21e siècle”. Le nouveau dictateur n'est pas au-delà du recours à la répression mais seulement en dernier recours. Il menotte la populace plutôt que d'utiliser le goulag, et corrompt la démocratie pour garantir que les élections soient gagnées par le détournement, la censure et la propagande. La démocratie devient un outil utilisé pour la prise du pouvoir et son maintien permanent. Ces méthodes sont elles utilisées dans le contexte canadien actuel? Tenez compte de ce qui suit:

Malheureusement et comme indiqué dans nos dernières “mises à jour”, la crise du virus de Wuhan a accéléré la ruée du Canada vers le despotisme en mettant le Canada sur un pied guerre sans justification. Le Canada est-il vraiment en guerre contre le virus Wuhan? Peut-on comparer ce virus au Nazisme? Peut-on aussi comparer les Canadiens recroquevillés et leurs représentants politiques actuels à la génération glorieuse de la deuxième guerre?

Le Canada en guerre? Vraiment?

La génération grandiose de la Deuxième Guerre n’a pas hésité à se précipiter au combat. Elle s'est joint au conflit et a mis un million d'hommes et de femmes en uniforme à la tête d'une mobilisation nationale. Elle n'est pas restée assisse et n'a pas attendu que les conditions lui soient dictées. Elle n'a pas renoncé aux libertés qui définissaient l'esprit même de la nation. Elle est intervenue et a frappé sans vergogne. Comparez cela avec la réponse nationale au virus de Wuhan. La prudence initiale était peut-être justifiée au cours des premières semaines, mais cette réticence initiale est devenue permanente alors que les politiciens reléguaient les commandes aux autorités médicales. Au nom de la sécurité publique, les libertés furent restreintes, les citoyens, en bonne santé ou non, furent immobilisés alors même que les pote-panier et la police furent chargés de s'assurer de l’immobilisation de la population. Toutes ces restrictions furent justifiées par une modélisation défaillante et des données compromises ou limitées. On peut vraiment se poser la question: est-ce que le verrouillage est dans l'intérêt du peuple? Qu'aurait fait la grande génération qui lutta contre le Nazisme dans un tel cas? Aurait-elle sacrifié nos libertés et notre économie si facilement?

En réalité, notre stratégie actuelle, faisant l'autruche, est basée, en grande partie, sur de fausses hypothèses, une terrible modélisation et un discours politique contrôlé. Les taux de mortalité prédits se sont révélés exagérés, certains experts ayant prédit un taux de mortalité 10 fois plus élevé que le taux de la grippe saisonnière. Nous savons maintenant, grâce à l'analyse des données en temps réel, que le taux réel est beaucoup moins élevé et se compare à la grippe saisonnière. Vous ne le sauriez pas en écoutant aux médias de masse qui mettent sans cesse de l'emphase sur le nombre cumulé de morts. Malgré le fait que nous savons que la modélisation initiale fut bancale, les médias de masse changent pas leur récit concernant la stratégie de verrouillage quasi-complet. Nous parlons en particulier du modèle de Neil Ferguson de l'Imperial College qui affirmait qu'en l'absence d'un verrouillage complet de la société, 500 000 Britanniques ou 2,2 million d'Américains perdraient la vie. C'est comme si le corps médical en charge de cette guerre contre le virus Wuhan et leur acolytes médiatiques ne veulent pas vaincre ce fléau. Dans le cas du Canada et de sa marche vers le despotisme, ce manque de respect pour les besoins en information des citoyens canadiens repositionne le Canada de 7,3 à 7,4 vers le despotisme tandis que le vecteur de tendance passe de 2,2 à 2,3.

Le mois de mai est le mois de la collecte de fonds du C3RF

L'année écoulée a été extrêmement chargée pour le C3RF, les attaques contre vos droits garantis par la Charte s'étant accélérées et s'étant étendues à un nombre croissant d'initiatives. Avec votre aide, nous avons pu faire reculer de nombreux fronts, notamment contre la formation de partis politiques favorables à l'instauration de la charia, l'inscription de "l'islamophobie", qui écrase la liberté de parole, dans le lexique politique de la nation et la promotion des droits individuels garantis par la Charte en tant que question cruciale pour les élections fédérales. Plus que cela et en cette année du virus de Wuhan, nous nous sommes battus vigoureusement en votre nom pour préserver ces mêmes libertés civiles alors que les gouvernements s'efforcent de les détruire de manière impulsive. Jamais le pays n'a été confronté à une attaque aussi soutenue et sans principe contre ses libertés durement gagnées, et ce, dans aucune guerre mondiale ni aucun conflit national.

Tout cela pour dire que nous sommes sans défense sans votre soutien financier et que ce soutien est nécessaire maintenant que les menaces continuent de s'accumuler. C'est pourquoi nous avons décidé de consacrer le mois de mai à reconstituer nos coffres avant une saison automnale et hivernale très chargée. Nous espérons que cette approche vous sera favorable et nous empêchera de parler de ces choses de façon continue tout au long de l'année. Nous suggérons un montant de 50,00 $ par an pour nous aider à lutter pour la sécurité, les libertés et les valeurs Canadiennes afin que vous, vos enfants et petits-enfants continuent de profiter du pays libre qu'a été le Canada jusqu'à présent.

Gardez à l'esprit que les dons mensuels, même petits, même de 5 $ par mois, nous aident à planifier nos finances à l'avance et nous donnent une plus grande souplesse. N'oubliez pas non plus que les dons en nature, tels que les services informatiques et même les conseils juridiques, peuvent être d'une grande aide. cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui.

Et si vous envisagez de faire une contribution annuelle le mai prochain, suivez C3RF sur sur Twitter, sur Facebook et sur notre site Web et partagez avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste sur la lutte continue pour les droits garantis par la Charte au Canada. Vous pouvez également vous abonner à notre fil Twitter ici.

Major Russ Cooper (retraité)

Président et CEO, C3RF​

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags

© 2019 by Canadian Citizens For Charter Rights And Freedoms, a Mozuud Freedom Foundation project.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon