C3RF Member Update - 26 June, 2020


Remarque! La version française suit un peu plus bas
Read! About Canada’s Systemic anti-Black Racism by Doğan D. Akman
Consider! Attending the Forum for Canadian Sovereignty Canada Day gathering on Parliament Hill – 01 July, 2020 @ 11AM

Canada Day gathering

Just a reminder to all those who are seeking a more physical method of expressing your concerns over the parliamentary democracy and civil liberties that seem to be ebbing away in Canada. There will be a rally of like-minded individuals next Wednesday, 01 July, 2020 at Parliament Hill. The rally will be sponsored by the Forum for Canadian Sovereignty (FCS), an organization dedicated to pushing back against the collectivist forces of globalism and its attack on your hard-won Canadian rights and freedoms. If you decide to go, and it looks like many are, don’t forget to be pandemic safe – social distance and wear a mask!

On bended knee

It has been stated in these pages on previous occasions that leadership in the toughest of times, in war to be specific, needs to embrace both credibility and integrity. That we are in a war at this point is undeniable as we see cities across the world looted and torched by mobs calling for an end to systemic racism – particularly that aspect of it that is anti-black in nature and particularly within police services. As noted in last week’s update, this emphasis on attacking police forces as systemically racist and in need of “defunding” can be seen as an attack on a “rule of law” order that underpins the liberal democracies of the West. In France, the niece of Marine Le Pen, Marion Marechal, sets herself apart from other French leaders. She wonders why they wilt in the face of a protest by a mob of some 20,000 Black Live Matters members when they stand firm against 250,000 Yellow Vests. Are Western leaders actually in league with those who would transform Western society through anarchy and Marxism? Consider this in the Canadian context:

If credibility is the quality of being trusted or believed in, can it honestly be said that the politicians above, save for poor Mr. Day, can be seen as credible by Canadian citizens? How could this be if they are seen to accept the unsubstantiated and undefined allegation of “systemic racism” without so much as a query or explanation? If integrity is defined as having strong moral principles, such as honesty and truthfulness, how should Canadians feel about leaders who are prepared to live a lie that purposely divides their constituents by race even as it benefits their political prospects? Canadians could not be blamed for thinking twice about such leaders, leaders more than willing to go down on bended knee to appease fact-challenged bullies. One wonders what will become of Canada if the current crop of leaders is left in place to placate an ever-growing mob?

A new world beckons

Absent any leadership willing to challenge lazy assumptions and false narratives, it’s easy to see the new world that awaits us. After all, we can see its contours forming now and taking the shape of a not-so-welcoming place that has little time for you as an individual let alone an individual with inalienable rights and freedoms. Consider the following:

The world that beckons is an ugly one but one that is known. It has manifested itself in the past and in the present and has used such names as Nazi Germany, North Korea, Cuba and Venezuela. Canada need not join that world although it is already well down the path to it. All it needs to do is speak truth to power.

Truth to power

The phrase “speaking truth to power” was coined by the Quakers in the 1950’s. It references a non-violent strategy designed to address the oppressive power of authority agencies, agencies like the government. The strategy entails demanding an honest response to a problem, rather than one that is convenient or self-centered. In this particular case it would be demanding the government stop its pandering to self-interest groups and dig deep on the “systemic racism” file to first define the animal and then to initiate a systematic review that pinpoints problem areas with empirical certainty. The courage required to affect such a strategy is already being demonstrated on multiple fronts. One includes the Bloc québécois MP, Alain Therrien, who refused to go along with NDP leader Singh’s motion to declare the RCMP a systemically racist organization – a motion that required unanimity and would have most certainly put this organization on the path to dissolution.

Another example is made present in this update by virtue of the notice to read Doğan D. Akman’s paper “About Canada’s Systemic anti-Black Racism”. This paper refuses to bow before superficial research efforts that characterize racism and systemic racism as functions of skin colour only. He notes that there is a plethora of variables that need to be brought into focus if a true understanding of these phenomena is to be ascertained. Such brave intercessions as effected by M. Therrien and Akman need to be replicated throughout the land if the nation is to remain free and great.

Summer schedule

C3RF will be active over the summer vacation period as it monitors national developments in the “free speech” and civil liberties arenas. We will be particularly engaged with the Wuhan virus and parliamentary democracy files as both have the potential to send Canadians down the path to serfdom. It is anticipated that we will be able to do so, given the nature of the season, with bi-monthly “updates” over the July/ August time frame. Strap in for normal operations in September as, hopefully, our political leaders see fit to reinitiate that which we currently lack; a responsible, representative government.

Thanks for your continued support

Your patronage makes a world of difference in the ability of C3RF to educate, advocate and act in service of preserving the individual and fundamental rights of all Canadians. It is truly unfortunate that such efforts are required but the fact remains, these rights and freedoms are coming under increasing attack from all quarters including our own legislative, judicial, media, academic and security authorities. Please know that the funds you so generously donate go directly into campaigning, events, bookkeeping, technology costs and legal advice. When these basic services are met, we use excess funding to assist other groups in advancing the cause of Canadian individual rights within a strong and free Canada. We also contribute to related legal proceedings and charitable activities when able. If you missed the call, click here to support C3RF today.

And while you're considering making making a difference, please follow C3RF on Twitter, on Facebook and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle for Charter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here.

Major Russ Cooper (Ret’d)

President and CEO, C3RF

Version française
Lis! À propos du racisme systémique anti-Noir au Canada par Doğan D. Akman
Considérer! Assister au rassemblement du Forum pour la souveraineté du Canada sur la Colline du Parlement - 01 juillet 2020 @ 11h
Rassemblement pour la fête du Canada

Juste un rappel à tous ceux qui recherchent une façon un peu plus «sportive» d'exprimer leurs préoccupations au sujet de la démocratie parlementaire et des libertés civiles qui semblent s'effriter au Canada. Il y aura un rassemblement à ce sujet le mercredi du 1er juillet 2020 sur la colline parlementaire. Le rassemblement sera parrainé par le Forum pour la souveraineté canadienne (FCS), une organisation dédiée à combattre les forces collectivistes du mondialisme et leur attaque contre vos droits et libertés si durement gagnés. Si vous décidez d'y aller, comme beaucoup le sont, soyez à l'abri de la pandémie – la distanciation et le masque S.V.P.!​

À genoux

Nous avons répété à plusieurs reprises que le leadership pour des moments difficiles, en temps de guerre pour être précis, doit être crédible et faire preuve d'intégrité. Il est indéniable que nous sommes en guerre car nous voyons des villes dans le monde entier pillées et incendiées par des foules réclamant la fin du racisme systémique - en particulier cet aspect de celui-ci qui est de nature anti-noire et au sein des services de l'ordre. Comme nous l'avons maintenu la semaine dernière, l'accent sur l'aspect supposément systémique d'un racisme de la police et nécessitant une "fin de leur financement" peut être considéré comme une attaque contre la "primauté du droit" qui est un fondement des démocraties libérales de l'Occident. En France, la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal, se démarque des autres politiciens français. Elle se demande pourquoi les dirigeants doivent se prostrer face une foule de quelques 20 000 membres de Black Live Matters, les mêmes dirigeants qui ont tenu tête aux 250 000 Gilets jaunes. Les dirigeants occidentaux sont-ils en connivence avec ceux qui veulent transformer la société occidentale par l'anarchie et le marxisme? Examinons le contexte canadien:

Si la crédibilité est la qualité liée à la confiance, peut-on honnêtement dire que les politiciens ci-haut mentionnés, à l'exception du pauvre M. Day, peuvent être considérés comme crédibles par les citoyens canadiens? Peuvent-ils être crédibles s’ils sont perçus comme acceptant l'allégation non fondée et floue du «racisme systémique» sans questions ni explication? Si l'intégrité est définie comme la possession de principes moraux solides, tels que l'honnêteté et la véracité, quelle opinion les Canadiens doivent-ils avoir des dirigeants qui sont prêts à vivre dans un mensonge qui sépare délibérément leurs électeurs par la race, une séparation dont le but est un gain politique à court terme? On ne pouvait pas reprocher aux Canadiens d'avoir des doutes face à leurs dirigeants, des dirigeants plus que disposés à se mettre à genoux pour apaiser les intimidateurs. On se demande ce qu'il adviendra du Canada si la bande actuelle de dirigeants est laissée en place pour apaiser une bande de contestataires sans cesse croissante?

Un nouveau monde naît

En l’absence de tout leadership prêt à contester la paresse intellectuelle et les faux récits, il est facile de voir le nouveau monde qui nous attend. Après tout, nous pouvons voir ses contours se dessiner peu à peu et prendre une forme détestable pour ceux qui croient encore à l'individualisme de la personne, aux droits et aux libertés inaliénables. Considérez ce qui suit:

Ce nouveau monde est méprisable mais connu de tous. Il se manifeste dans le passé et le présent. Il porte plusieurs noms: l'Allemagne nazie, la Corée du Nord, Cuba et le Venezuela. Le Canada n'a pas besoin de se joindre à ce monde, quoique notre pays ait déjà un pied dans ce bourbier. Il nous suffit de confronter le pouvoir avec la vérité.

La vérité doit régner

​​L'expression anglaise «speaking truth to power» a été inventée par les Quakers dans les années 1950. Il fait référence à une stratégie non violente conçue pour lutter contre le pouvoir oppressif de l'autorité, des institutions comme le gouvernement. Cette stratégie requiert une réponse honnête à un problème, plutôt qu'une réponse dictée par un utilitarisme égoïste. Dans notre cas particulier, il demanderait au gouvernement de cesser de se plier aux groupes d'intérêt et d'examiner en profondeur le dossier du «racisme systémique» pour définir d'abord le concept. Cela serait suivi d'une étude systématique qui identifie les zones problématiques avec une certitude empirique. Le courage nécessaire pour lancer une telle stratégie est déjà démontré par plusieurs. L’un d’entre eux est le député du Bloc québécois, Alain Therrien, qui a refusé d’accepter la motion du chef du NPD Singh visant à déclarer la GRC une organisation empreinte de racisme systémique - une motion qui exigeait l’unanimité et aurait certainement mis cette organisation sur la voie de la dissolution.

​​Nous vous conseillons de lire le document de Doğan D. Akman intitulé «About Canada’s Systemic anti-Black Racism». L'auteur de cet article refuse de s'incliner devant la recherche superficiel qui caractérise le racisme et le racisme systémique comme fonctions de la couleur de la peau uniquement. Il est noté qu'il y a une pléthore de variables qui doivent être mises en évidence si l'on veut s'assurer d'une véritable compréhension de ces phénomènes. De telles intercessions courageuses, effectuées par Messieurs Therrien et Akman, doivent être imitées pour que le pays reste une grande et libre nation.

Horaire d'été

Le C3RF sera actif pendant les vacances d'été car il surveille les développements nationaux dans les domaines de la «liberté d'expression» et des libertés civiles. Nous serons particulièrement impliqués dans le dossier du virus de Wuhan et de la démocratie parlementaire, car ils ont tous les deux le potentiel d'entraîner les Canadiens sur la voie de la servitude. Durant la période estivale juillet-août les «mises à jour» auront lieu à toutes les deux semaines. Nous retournerons à la normale en septembre, et espérons-le, nos dirigeants politiques jugeront bon de se remettre véritablement au travail dans un gouvernement responsable et représentatif.

Merci pour votre soutien continu

Votre soutien fait toute la différence dans la capacité du C3RF à éduquer, à défendre et à agir au service de la préservation des droits individuels et fondamentaux de tous les Canadiens. Il est vraiment regrettable que de tels efforts soient nécessaires, mais le fait est que ces droits et libertés sont de plus en plus attaqués de toutes parts, y compris par nos propres autorités législatives, judiciaires, médiatiques, universitaires et de sécurité. Sachez que les fonds que vous donnez si généreusement vont directement aux campagnes, aux événements, à la comptabilité, aux coûts technologiques et aux conseils juridiques. Lorsque ces services de base sont assurés, nous utilisons les fonds excédentaires pour aider d'autres groupes à faire avancer la cause des droits individuels des Canadiens au sein d'un Canada fort et libre. Nous contribuons également aux procédures judiciaires connexes et aux activités de charité lorsque cela est possible. Si vous avez manqué l'appel, cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui.

Et pendant que vous envisagez de faire une différence, veuillez suivre C3RF sur sur Twitter, sur Facebook et sur notre site Web et partagez avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste sur la lutte continue pour les droits garantis par la Charte au Canada. Vous pouvez également vous abonner à notre fil Twitter ici.

Major Russ Cooper (retraité)

Président et CEO, C3RF​

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags

© 2019 by Canadian Citizens For Charter Rights And Freedoms, a Mozuud Freedom Foundation project.

Suite #107, 11-300 Earl Grey Drive, Kanata, ON, K2T 1C1, Canada

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon