C3RF Member Update - 09 August, 2019


Remarque! La version française suit un peu plus bas

Note! Letter-writing campaign below

Note! Worried that courts and politicians will make “pedophobia” the next ground for discrimination in Canada? Consider this petition

Note! Looking to support a political candidate who will address the “elephants in the room”? Consider supporting this individual

“Responsible government” in Canada - the beginnings

“Responsible government” is not really a common term in today’s Canada. One might be surprised to note that it was the source of rebellions in both Upper (Ontario) and Lower (Quebec) Canada in the 1837/38 time frame. In both cases, the citizens of pre-confederation Canada became disillusioned with colonial rule-from-afar and the lack of any real ability to influence their own political destinies. In Upper Canada, the rebel leader William Lyon McKenzie railed against an elite group of officials and businessmen in the form of the “Family Compact” who dominated the running of the colony and its system of patronage. Shades of the Laurentide elite in today’s Canada? At the end of the day, the rebellions failed but did lead to the “Durham Report” and recommendations that unified the two Canada’s within a political system that accommodated “responsible government” – government responsible to the “people” through a system of democratic representation.

Does Canada have “responsible government” now?

As Canadians near the 200-year point of electing representatives within a parliamentary system of governance, it would be easy to say they have “responsible government”. But is that truly the case? Does our current parliamentary system effectively express the will of the people or does it serve other agendas and interests? One could be forgiven for wondering as a myriad of recent decisions seem to fly in the face of a “government for the people, by the people”. These instances include those that run counter to the interests of everyday citizens to address other needs. These include:

The road back to "responsible government"

The ability of your elected representative to fight for your concerns and those of your riding will depend on two things; the installation of effective checks on the abuses of power noted above and the willingness and aptitude of your representative to fight back against these same abuses. Does he or she have the “royal jelly” to do so? The establishment of more effective checks and balances is a topic for another time but you can assess the ability of a candidate representative to fight back on your behalf. As the federal election season approaches, now is the time to make that determination through a handful of questions. These questions need to be asked of your prospective Member of Parliament:

  • are you amenable to the use of the Charter’s “notwithstanding clause” to protect federal legislation that offers an advantage to individual rights over and above those of any collective? If a candidate representative answers in the positive, you have a clear indication that he or she believes that “fundamental” Charter Rights were intended to have priority over others delineated within the Charter. You also have an important indication that this potential representative is prepared to act to counter judicial misinterpretation of the Charter’s intent;

  • are you prepared to move against and propose the repeal of federal legislation aimed at appeasing politically correct narratives that are both unfounded and at odds with the preservation of individual rights as guaranteed by the Charter? The repeal of Bill C-16 immediately springs to mind here as it is currently compeling speech and wreaking havoc on the fundamental Charter Rights of everyday Canadians;

  • are you prepared to resist voting in accordance with the Party “whip” when that vote would diminish the individual rights of your constituents or contravene their known interests on a given matter? The answer to this question is critical to the instatement of “responsible government” as it speaks to giving the individual citizen priority over the political party; and

  • are you amenable to reviewing in-place, international agreements that Canada is signatory to with a mind to ensuring they are congruent with Canada’s national interests? First among these would be Canada’s obligations under UN Agenda 2030 to include “climate change” and the “Global Compact on Migration”. Second would be a complete review of Canada’s relationship with the United Nations given the fact that it is populated, in the main, by repressive regimes.

Please feel free to take these questions and ask each of the federal candidates running in your riding for their responses. The key to regaining a “responsible government” dedicated to serving you rather than politicians, their parties, unelected judges, new social pieties propped up by false, if not plain dumb, narratives and international entities is to put folks in power that understand the true obligations of their service. For your convenience, a listing of candidates running in your riding can be found here. Forward any returns you receive to russ.cooper@canadiancitizens.org so that we might analyze them and spread them further afield.

Thanks for your continued support
Your patronage makes a world of difference in the ability of C3RF to educate, advocate and act in service of preserving the individual and fundamental rights of all Canadians. It is truly unfortunate that such efforts are required but the fact remains, these rights and freedoms are coming under increasing attack from all quarters including our own legislative, judicial, media, academic and security authorities. Please know that the funds you so generously donate go directly into campaigning, events, bookkeeping, technology costs and legal advice. When these basic services are met, we use excess funding to assist other groups in advancing the cause of Canadian individual rights within a strong and free Canada. We also contribute to related legal proceedings and charitable activities when able. If you missed the call, click here to support C3RF today!

And while you're considering making a difference, please follow C3RF on Twitter, on Facebook and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle for Charter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here.

Major Russ Cooper (Ret’d)

Co-Chair C3RF

Version française

Prenez note ! Campagne d'envoi de lettres ci-dessous

Prenez note ! Vous craignez que les tribunaux et les politiciens ne fassent de la "pédophobie" le prochain motif de discrimination au Canada ? Lisez cette pétition

Prenez note ! Vous cherchez à soutenir un candidat politique qui s'adressera aux "éléphants dans la salle" ? Envisagez d'appuyer cette personne

Le " gouvernement responsable " au Canada - les débuts

Le terme "gouvernement responsable" n'est pas vraiment courant dans le Canada d'aujourd'hui. On pourrait être surpris de constater qu'elle a été à l'origine de rébellions dans le Haut-Canada (Ontario) et le Bas-Canada (Québec) au cours de la période 1837-1838. Dans les deux cas, les citoyens du Canada d'avant la confédération ont été désillusionnés par la domination coloniale lointaine et l'absence de toute capacité réelle d'influencer leur propre destinée politique. Dans le Haut-Canada, le chef rebelle William Lyon McKenzie s'en prend à une élite de fonctionnaires et d'hommes d'affaires sous la forme du " Family Compact " qui domine la gestion de la colonie et son système de favoritisme. Sont elles le reflet de l'élite laurentienne dans le Canada d'aujourd'hui? En fin de compte, les rébellions ont échoué, mais elles ont mené au "Rapport Durham" et aux recommandations qui ont unifié les deux Canada au sein d'un système politique qui a accommodé un "gouvernement responsable" - un gouvernement responsable envers le "peuple" grâce à un système de représentation démocratique.

Le Canada a-t-il maintenant un "gouvernement responsable"?

Avec maintenant près de deux cents ans depuis l'élection des représentants au sein d'un système de gouvernance parlementaire, il serait facile de dire que les Canadiens ont maintenant un "gouvernement responsable". Mais est-ce vraiment le cas? Notre système parlementaire actuel exprime-t-il efficacement la volonté du peuple ou sert-il d'autres objectifs et intérêts? On pourrait s'étonner qu'une myriade de décisions récentes semblent aller à l'encontre d'un "gouvernement pour le peuple, par le peuple". Ces exemples comprennent ceux qui vont à l'encontre des intérêts des citoyens ordinaires de répondre à d'autres besoins. Il s'agit notamment de :

Le chemin du retour vers un "gouvernement responsable"

La capacité de votre représentant élu à défendre vos préoccupations et celles de votre circonscription dépendra de deux choses: la mise en place de contrôles efficaces des abus de pouvoir mentionnés ci-dessus et la volonté et l'aptitude de votre représentant à lutter contre ces mêmes abus. A-t-il la "gelée royale" pour le faire? L'introduction de garde-fous (checks and balances) plus efficaces est un sujet qui sera abordé une autre fois, mais vous pouvez évaluer la capacité d'un représentant du candidat à se défendre en votre nom. À l'approche de la période électorale fédérale, le moment est venu de prendre cette décision en posant une poignée de questions. Ces questions doivent être posées à votre futur député:

  • êtes-vous prêt à utiliser la " clause dérogatoire " de la Charte pour protéger une loi fédérale qui offre un avantage aux droits individuels par rapport à ceux de toute société de gestion collective? Si un candidat au poste de député répond par l'affirmative, vous avez une indication claire qu'il croit que les droits "fondamentaux" de la Charte étaient censés avoir priorité sur les autres droits énoncés dans la Charte. Vous avez également une indication importante que ce représentant potentiel est prêt à agir pour contrer une mauvaise interprétation judiciaire de l'intention de la Charte;

  • êtes-vous prêt à vous opposer et à proposer l'abrogation d'une loi fédérale visant à apaiser les discours politiquement corrects qui sont à la fois non fondés et contraires à la préservation des droits individuels garantis par la Charte? L'abrogation du projet de loi C-16 me vient immédiatement à l'esprit, car il est actuellement en train d'obliger les Canadiens à s'exprimer et fait des ravages concernant les droits fondamentaux des Canadiens ordinaires garantis par la Charte;

  • êtes-vous prêt à résister à un vote conforme au "whip" du Parti lorsque ce vote diminuerait les droits individuels de vos électeurs ou irait à l'encontre de leurs intérêts connus sur une question donnée? La réponse à cette question est essentielle à l'instauration d'un "gouvernement responsable", car elle vise à donner à chaque citoyen la priorité sur le parti politique; et

  • êtes-vous disposé à examiner les accords internationaux en vigueur dont le Canada est signataire afin de s'assurer qu'ils soient conformes aux intérêts nationaux du Canada - y compris la préservation des droits individuels? Tout d'abord, les obligations du Canada en vertu de l'Agenda 2030 de l'ONU d'inclure le "changement climatique" et le "Pacte mondial sur la migration". Deuxièmement, il faudrait procéder à un examen complet des relations du Canada avec les Nations Unies, étant donné qu'il est peuplé, dans l'ensemble, de régimes répressifs.

N'hésitez pas à répondre à ces questions et à demander à chacun des candidats fédéraux qui se présentent dans votre circonscription leurs réponses. La clé pour reconquérir un " gouvernement responsable " voué à vous servir plutôt qu'aux politiciens, à leurs partis, aux juges non élus, aux nouveaux dogmes sociaux (soutenus par de faux récits plus stupides les uns que les autres qui peuvent compter sur des organisation internationales pour assurer leur diffusion), est de mettre au pouvoir des gens qui comprennent les véritables obligations de leur fonction. Pour votre bénéfice personnel, une liste des candidats qui se présentent dans votre circonscription se trouve ici. Envoyez tous les retours que vous recevez à russ.cooper@canadiancitizens.org afin que nous puissions les analyser et les diffuser.

Merci pour votre soutien continu
Votre soutien fait toute la différence et permet à C3RF d’éduquer, de défendre et d’agir au service de la préservation des droits individuels et fondamentaux de tous les Canadiens. Il est vraiment regrettable que de tels efforts soient nécessaires, mais il n'en demeure pas moins que ces droits et libertés sont de plus en plus attaqués de toutes parts, y compris par nos propres autorités législatives, judiciaires, médiatiques, universitaires et de sécurité. Sachez que les fonds que vous donnez si généreusement vont directement aux campagnes, aux événements, à la tenue de livres, aux coûts de la technologie et aux conseils juridiques. Lorsque ces services de base sont assurés, nous utilisons les fonds excédentaires pour aider d'autres groupes à faire avancer la cause des droits individuels des Canadiens dans un Canada fort et libre. Nous contribuons également à des procédures judiciaires et à des activités de bienfaisance connexes lorsque cela est possible. Si vous avez manqué l'appel, cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui!
Et pendant que vous songez faire une différence, suivez C3RF sur Twitter, sur Facebook et sur notre site Web et partagez avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste sur la lutte continue pour les droits garantis par la Charte au Canada. Vous pouvez également vous abonner à notre fil Twitter ici.

Major Russ Cooper (retraité)

Coprésident C3RF

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags

© 2019 by Canadian Citizens For Charter Rights And Freedoms, a Mozuud Freedom Foundation project.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon