C3RF Member Update - 13 Sep, 2019


Remarque : La version française suit un peu plus bas
Video! Salim Mansur discusses personal freedom and free speech. The ballot-box question of election 2019?
Paper! Stephen Coughlin and Richard Higgins discuss a strategy to defeat political Islam in the West
Petition! Save Nigerian Christian family from deportation and sure persecution
Petition! Open up the election debates to differing policy prescriptions
All doubt removed – “responsible government” in Canada is on the wane!

These pages of late have been rife with accounts of the decline of “responsible government” in Canada. Recall that “responsible government” is characterized a system of governance that gives the citizen voter a voice in the halls of political power. This voice is provided by the citizen’s elected representative who is obligated to speak on behalf of those who put him in that position of power. It is his or her responsibility to ensure that constituent concerns receive consideration and a fair hearing. There is no room here for deferring to politically correct agendas!

This has most certainly not been the case in the very recent past when the Federal Court of Appeal allowed six of twelve appeals to go forward against the Trans Mountain Pipeline project. The judge in the case registered his surprise at the fact that the owner of the pipeline, the Government of Canada, chose to pass on the cases and didn’t so much as attend the proceedings. It simply chose to leave the judicial field entirely open to the opponents of the pipeline. The good people of Alberta, and the Canadian energy sector as a whole, were abandoned by the powers dedicated to serve their interests. “Responsible government” indeed!

“Some animals are more equal than others”!
To quote George Orwell’s insightful observations on the nature of Marxism, “all animals are equal, but some animals are more equal than others”. And so it seems in Canada where certain sectors of the economy are treated with kid gloves by the federal government while others are given the “bum’s rush” out the saloon doors. Take for example the “deferred-prosecution- at-any-cost” approach in the SNC-Lavalin case as opposed to the treatment afforded to the Trans Mountain Pipeline project.

The former saw the “rule of law” twisted beyond recognition to save SNC-Lavalin from criminal examinations while Trans Mountain was denied normal and regular representations in the judicial appeal process – twice! The first when it failed to appeal the overturning of Ottawa’s original approval of the pipeline expansion and the second when it failed to even attend appeal proceedings. How can it be that the federal government would go “to the wall” to save SNC-Lavalin jobs, as PM Trudeau has stated, even as it seems to be moving to “phase out” jobs associated with the oil and gas energy sector? What is the impact of introducing such anomalies into a system dedicated to the “rule of law” and the “equal treatment” of all under that law?

It’s every man for himself!

If large corporations are treated differently depending on their value to the powers that be what about the lowly individual? Can he or she expect equal treatment under the law? If a corporation receives special favour because of its political coin (Quebec-based perhaps?) or its congruence with government policies (U.N. Agenda 2030 perhaps) does it not follow that an individual will be likewise rewarded or punished? Problem is, our Charter-based rules system is not intended to benefit those in political power by helping them to “reward friends and punish enemies”. Indeed, everyday folk are very likely to become more than a little angry if they believe the playing field is less than level. Maybe they band together and do “populist” things like vote for Brexit or Donald J Trump. Maybe they act on their own to address inequity as best they can.

Johnny Canuck strikes back!
Speaking of acting on one’s own, the case of retired firefighter, Norman Traversy, is of interest. Norman is singularly disappointed with PM Trudeau and does not understand how he has been allowed to skate away from any consequences associated with the Conflict of Interest and Ethics Commissioner’s “Trudeau II Report”. How is it he is not being investigated for obstruction of justice charges in accordance with criminal law statutes? Where is the RCMP? Indeed, he flatly states that the “RCMP could not catch a cold”. He seems to have a point given the fact that our once-fabled national police service allowed itself to be backed down by calls of “cabinet confidentiality” and deigned not to investigate SNC-Lavalin obstruction of justice charges.

Accordingly, and on his own, Mr. Traversy initiated his own “private prosecution” proceedings to take PM Trudeau to task on both obstruction and bribery charges and was successful in landing a day in court on 09 September, 2019. That day’s proceedings resulted in an “administrative adjournment” until 07 October, 2019 when the case is slated to be reviewed for advancement. Lawyers have been engaged and Mr. Traversy has a gofundme page here if you chose to support his attempt to restore “equality before the law”. Is Mr. Traversy the nation’s last chance at restoring “responsible government” and the “rule of law” or is it too late? Has Canada already become a “banana republic”?

As the election approaches
It will be interesting to follow Mr. Traversy as he attempts to do what he can to reinstate “responsible government” in Canada – even as the election writ has now been dropped. Will his efforts nudge the powers-that-be towards the provision of effective representation that serves the interests of citizens and the nation as a whole? Perhaps all of us, as individuals, can help his cause by studying the candidates who vie for our votes in the upcoming election and challenging them with the questions proposed previously in these pages along with the “entryism” pledge. Most certainly, if citizens do not engage and allow Canada to proceed down its current path the nation will cease to be strong and free. Rather than this and like the flag-draped body of a dead-at-sea sailor, it will slide ignominiously into a deep, dark sea of weakness and division with barley a whimper.

Thanks for your continued support
Your patronage makes a world of difference in the ability of C3RF to educate, advocate and act in service of preserving the individual and fundamental rights of all Canadians. It is truly unfortunate that such efforts are required but the fact remains, these rights and freedoms are coming under increasing attack from all quarters including our own legislative, judicial, media, academic and security authorities. Please know that the funds you so generously donate go directly into campaigning, events, bookkeeping, technology costs and legal advice. When these basic services are met, we use excess funding to assist other groups in advancing the cause of Canadian individual rights within a strong and free Canada. We also contribute to related legal proceedings and charitable activities when able. If you missed the call, click here to support C3RF today.

And while you're considering making a difference, please follow C3RF on Twitter, on Facebook and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle for Charter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here.

Major Russ Cooper (Ret'd)

Co-Chair C3RF

Version française

Vidéo! Salim Mansur parle de la liberté individuelle et de la liberté d'expression. La question des urnes de l'élection de 2019?
Article! Stephen Coughlin et Richard Higgins discutent d'une stratégie pour vaincre l'islam politique en Occident
Pétition! Sauvez la famille chrétienne nigériane de la déportation et de la persécution certaine
Pétition! Ouvrir les débats électoraux à des prescriptions politiques différentes
Il n'y a plus de doutes - le " gouvernement responsable " au Canada est en déclin!

Ces dernières années, nos pages ont été pleines d’anecdotes sur le déclin du "gouvernement responsable" au Canada. Rappelons que le "gouvernement responsable" est caractérisé par un système de gouvernance qui donne à l'électeur citoyen une voix dans le processus politique. Cette voix est fournie par le représentant élu du citoyen qui a l'obligation de parler au nom de ceux qui l'ont mis dans cette position de pouvoir. Il lui incombe de veiller à ce que les préoccupations des électeurs soient prises en considération et entendues équitablement. Ce n'est pas le lieu pour le politiquement correct!

Cela n'a certainement pas été le cas récemment, lorsque la Cour d'appel fédérale a accueilli six des douze appels interjetés contre le projet de gazoduc Trans Mountain. Le juge dans cette affaire s'est dit surpris du fait que le propriétaire du pipeline, le gouvernement du Canada, ait choisi de transmettre les dossiers et qu'il n'ait même pas assisté à l'audience. Il a simplement choisi de laisser le champ judiciaire entièrement ouvert aux opposants au pipeline. Les bonnes gens de l'Alberta et le secteur canadien de l'énergie dans son ensemble ont été abandonnés par les pouvoirs censés pourtant à servir leurs intérêts. "Gouvernement responsable" comme ils disent!

"Certains animaux sont plus égaux que d'autres"!

Pour citer les observations perspicaces de George Orwell sur la nature du marxisme, "tous les animaux sont égaux, mais certains animaux sont plus égaux que d'autres". C'est ce qu'il semble au Canada où certains secteurs de l'économie sont traités avec des gants blancs par le gouvernement fédéral tandis que d'autres se voient complètement délaissés. Prenons par exemple l'approche de "poursuite différée à n'importe quel coût" dans l'affaire SNC-Lavalin par opposition au traitement accordé au projet de gazoduc Trans Mountain.

Dans le premier cas, la "primauté du droit" a été violée pour sauver SNC-Lavalin des enquêtes criminelles, tandis que dans le second cas, Trans Mountain s'est vu refuser une représentation équitable dans le processus d'appel judiciaire - deux fois! La première, parce qu'elle n'a pas interjeté appel de l'annulation de l'approbation initiale d'Ottawa concernant l'agrandissement du pipeline, et la seconde, parce qu'elle n'a même pas assisté à la procédure d'appel. Comment se fait-il que le gouvernement fédéral se mette "au pied du mur" pour sauver des emplois à SNC-Lavalin, comme l'a dit le premier ministre Trudeau, alors même qu'il semble vouloir éliminer progressivement les emplois associés au secteur de l'énergie pétrolière et gazière? Quel est l'impact de l'introduction de telles anomalies dans un système dédié à "l'Etat de droit" et à "l'égalité de traitement" de tous selon cette loi?

C'est chacun pour soi!

Si les grandes entreprises sont traitées différemment en fonction de leur valeur par les dirigeants, qu'en est-il de l'individu lambda? Peut-il s'attendre bénéficier de l'égalité de traitement devant la loi? Si une entreprise reçoit une faveur spéciale en raison de l'atout qu'elle représente politiquement (basée au Québec peut-être?) ou de sa congruence avec les politiques gouvernementales (Agenda 2030 de l'ONU peut-être), ne s'ensuit-il pas qu'un individu sera également récompensé ou puni? Le problème est que notre système de règles fondé sur la Charte n'est pas destiné à aider les détenteurs du pouvoir politique en les aidant à "récompenser leurs amis et à punir leurs ennemis". En effet, les gens ordinaires sont très susceptibles de devenir plus qu'un peu fâchés s'ils croient que les règles du jeu ne sont pas équitables. Peut-être qu'ils s'unissent et font des choses "populistes" comme voter pour Brexit ou Donald J Trump. Peut-être qu'ils agissent de leur propre chef pour s'attaquer à l'iniquité du mieux qu'ils le peuvent.

Johnny Canuck contre-attaque!

Parlant d'agir seul, le cas du pompier à la retraite Norman Traversy est intéressant. Norman est singulièrement déçu par le premier ministre Trudeau et ne comprend pas comment il a pu se soustraire à toutes les conséquences associées au "Rapport Trudeau II" du commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique. Comment se fait-il qu'il ne fasse pas l'objet d'une enquête pour obstruction à la justice conformément aux lois pénales? Où est la GRC? En effet, il affirme catégoriquement que "la GRC ne pouvait pas attraper un rhume". Il semble avoir raison, compte tenu du fait que notre service de police national autrefois légendaire s'est laissé abattre par des appels au "secret ministériel" et a daigné ne pas enquêter sur l'obstruction de SNC-Lavalin aux accusations d'entrave à la justice.

Par conséquent, et de son propre chef, M. Traversy a entamé sa propre procédure de "poursuite privée" contre le premier ministre Trudeau pour obstruction et corruption et a réussi à obtenir gain de cause en cour le 9 septembre 2019. La procédure de ce jour-là a entraîné un "ajournement administratif" jusqu'au 7 octobre 2019, date à laquelle l'affaire doit être examinée. Des avocats ont été engagés et M. Traversy a une page de gofundme ici si vous avez choisi d'appuyer sa tentative de restaurer "l'égalité devant la loi". M. Traversy est-il la dernière chance de la nation de rétablir un "gouvernement responsable" et la "primauté du droit" ou est-il trop tard? Le Canada est-il déjà devenu une "république bananière"?

À l'approche de l'élection

Il sera intéressant de suivre M. Traversy alors qu'il tente de faire ce qu'il peut pour rétablir un "gouvernement responsable" au Canada - même si le décret électoral a maintenant été abandonné. Ses efforts pousseront-ils les pouvoirs en place à assurer une représentation efficace qui sert les intérêts des citoyens et de la nation dans son ensemble? Nous pouvons peut-être tous, en tant qu'individus, aider sa cause en étudiant les candidats qui se disputent nos voix aux prochaines élections et en les mettant au défi avec les questions proposées précédemment dans ces pages ainsi qu'avec l'engagement "d'entrisme". Très certainement, si les citoyens ne s'engagent pas et ne permettent pas au Canada de s'engager dans la voie qu'il emprunte actuellement, la nation cessera d'être forte et libre.

Merci pour votre soutien continu

Votre appui fait toute la différence dans la capacité de C3RF à informer, défendre et agir au service de la préservation des droits individuels et fondamentaux de tous les Canadiens. Il est vraiment regrettable que de tels efforts soient nécessaires, mais il n'en demeure pas moins que ces droits et libertés sont de plus en plus attaqués de toutes parts, y compris par nos propres autorités législatives, judiciaires, médiatiques, universitaires et de sécurité. Sachez que les fonds que vous donnez si généreusement vont directement aux campagnes, aux événements, à la tenue de livres, aux coûts de la technologie et aux conseils juridiques. Lorsque ces services de base sont assurés, nous utilisons les fonds excédentaires pour aider d'autres groupes à faire avancer la cause des droits individuels des Canadiens dans un Canada fort et libre. Nous contribuons également à des procédures judiciaires et à des activités de bienfaisance connexes lorsque cela est possible. Si vous avez manqué l'appel, cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui.

Et pendant que vous songez à faire une différence, suivez C3RF sur Twitter, sur Facebook et sur notre site Web et partagez avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste sur la lutte continue pour les droits garantis par la Charte au Canada. Vous pouvez également vous abonner à notre fil Twitter ici.

Major Russ Cooper (retraité) Co-Chair, C3RF

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags

© 2019 by Canadian Citizens For Charter Rights And Freedoms, a Mozuud Freedom Foundation project.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon