C3RF Member Update - 27 Sep, 2019

September 27, 2019

Remarque! La version française suit un peu plus bas
 
Commentary! Is PM Trudeau a racist or a hypocrite? Dr. Salim Mansur opines   
 
Video! From one “brownface” to another
Does Canada have a leadership problem?
 

What to think? Our own, vainglorious leader, Prime Minister Trudeau, has shown himself to be capable of loutish behaviour in his not-so-younger years. So it seems with the revelation of three instances, so far as we know at the time of this writing, in which he “black” or “brown” faced his disrespect for “racialized” Canadian communities. It would appear that our Prime Minister is not the leader that he was made out to be.  Where is the poster-boy of “diversity is our strength”? The man who chastised the whole nation, from Motion M-103 proceedings to the current day, as being “systemically racist” and full of religious discrimination - with particular emphasis on “Islamophobia”? Can his counter-intuitive and irreverent behaviour be explained away by the fact that it occurred well in the past? Or is there something else at play here?  Something hostile to the national interest?  Something that deserves further study? Something like a leadership vacuum that has opened the way for anti-Canadian agendas to take hold?

 

How did we get here?
 

Should the Prime Minister’s “black” or “brown” facing activities in days past be a surprise in and of itself? After all, can anyone honestly say that he was properly vetted on his way to securing the highest office in the land? He seems to have been propelled to power on the good name of his father and two seminal events within his own lackluster life. The first of these was the eulogy he gave at his father’s funeral; the second, as noted by Andrew Coyne, was the whopping he laid upon a “scrappy tough-guy senator from an Indigenous community”.

 

 

It is interesting to note that the Prime Minister’s best friend and advisor, Gerald Butts, had much to do with the eulogy as he brought “focus” to the young Trudeau’s thoughts. In the case of the boxing match and as Andrew Coyne infers, could we be looking at a planned and “sly manipulation” aimed squarely at political advancement? The question is a vital one as it speaks to possible motivations that have little to do with the virtuosities mouthed by our preening Prime Minister and much to do with ulterior policy prescriptions being pushed by unelected confidants. Forget about the vetting of the Prime Minister, should his confidants have been vetted as a priority? Is the Prime Minister an empty vessel filled by the aims and ambitions of those around him?  Is he a fool being used as a tool?

Who is Canada's government serving?
 

Is the Prime Minister serving the interests of the Canadian public as he states or is he serving the agendas of others as posited above?  We need only look to where he has taken the country in the past four years to discern the truth.  Consider the following:

 

 

  • signing of the Paris Agreement on “climate change” that placed the Canadian economy on a path to insolvency even as major producers of pollution, like China, were exempted. All this in aid of a globalist initiative that remains disputed to this day;

 

 

 


The bullet points above are far from all-inclusive.  They do, however, make the point that Canada’s governing Party is operating at odds with the will of the people all the while benefiting Islamist and globalist aims.

Who will speak for Canada – not the Liberals

 

It is quite apparent that the ruling Liberal Party of Canada has little interest in serving the needs of the nation or its citizens. Rather than this, they seem dead set on realizing both Islamist and globalist aims regardless of their potential for adverse outcomes. This situation is now compounded by the “brownface” affair and a Prime Minister besieged by the same special interest groups that were so well serviced by Motion M-103. These groups, in pursuing their victim narrative, demand that the Prime Minister prove his contrition by shelling out yet more goodies. Canadians are not only left in the dark but are simultaneously pilloried by their leader as he blames his “layers of privilege” and resulting “blindspot” on systemic racism and religious discrimination - including Islamophobia. Here we go again. It’s Motion M-103 all over as rank and file Canadians are effectively insulted as racists, bigots and Islamophobes.

 

Who will speak for Canada – the other parties
 

The Conservative Party of Canada, like its Liberal counterpart, seems keen on pandering to the Islamist vote even as it promises to comply fully with the terms of the economy-crushing Paris Agreement on “climate change”. The NDP and Green parties are similarly vested in the Quixotic fight against “climate change” but appear to be more interested in lavishing funds and programs on Canada’s “racialized” communities. The end result is similar, though, in that “identifiable groups” are prioritized ahead of the need to secure the rights and freedoms of the individual. In the end, none of these three parties, at week two of the election campaign anyway, are willing to address the three elephants in the room; Islamism and/ or entryism, globalism and personal rights and freedoms. This leaves two national parties that have promised to do so; The People’s Party of Canada (PPC) and the Christian Heritage Party (CHP). These parties deserve your attention if you desire to see the “elephants in the room” addressed.

 

 

Thanks for your continued support
 
Your patronage makes a world of difference in the ability of C3RF to educate, advocate and act in service of preserving the individual and fundamental rights of all Canadians. It is truly unfortunate that such efforts are required but the fact remains, these rights and freedoms are coming under increasing attack from all quarters including our own legislative, judicial, media, academic and security authorities. Please know that the funds you so generously donate go directly into campaigning, events, bookkeeping, technology costs and legal advice. When these basic services are met, we use excess funding to assist other groups in advancing the cause of Canadian individual rights within a strong and free Canada. We also contribute to related legal proceedings and charitable activities when able. If you missed the call, click here to support C3RF today.
 
And while you're considering making a difference, please follow C3RF on Twitteron Facebook and on our web site and share with friends our great content and a realistic outlook on the continuing battle forCharter Rights in Canada. You can also join our Twitter feed here.

 

 

Major Russ Cooper (Ret’d)
Co-Chair, C3RF

 

 

Version française
 
Commentaire! Le Premier ministre Trudeau est-il raciste ou hypocrite? Dr. Salim Mansur opines
 
Vidéo! D'un «visage brun» à l'autre
Le Canada a-t-il un problème de leadership?
 

Que penser? Notre propre chef vaniteux, le premier ministre Trudeau, a fait preuve d’un comportement plutôt louche alors qu’il n’était déjà plus si jeune. C'est ce que révèle trois cas, pour autant que nous le sachions au moment d'écrire ces lignes, dans lesquels il a fait face à son manque de respect pour les communautés canadiennes "racialisées", "noires" ou "brunes". Il semblerait que notre premier ministre n'est pas le chef qu'il laisait croire qu’il était. Où est l'affiche de "la diversité est notre force" ? L'homme qui a réprimandé l'ensemble de la nation, de la motion M-103 jusqu'à nos jours, comme étant "raciste de manière systémique" et plein de discrimination religieuse - avec un accent particulier sur "l'islamophobie"? Son comportement contre-intuitif et irrévérencieux est-il excusable sous prétexte qu’il a eu lieu dans le passé? Ou y a-t-il autre chose en jeu? Quelque chose d'hostile à l'intérêt national? Quelque chose qui mérite d'être étudié plus à fond? Quelque chose comme un vide en matière de leadership qui a ouvert la voie à l'adoption de programmes anti-canadiens?

 

Comment en sommes-nous arrivés là?
 

Les activités "noires" ou "brunes" du premier ministre dans le passé devraient-elles être une surprise en soi? Après tout, quelqu'un peut-il honnêtement dire qu'il a été correctement contrôlé en vue d'obtenir le poste le plus élevé du pays? Il semble avoir été propulsé au pouvoir grâce à la bonne réputation de son père et à deux événements marquants dans sa propre vie terne. Le premier était l'éloge funèbre qu'il a prononcé à l'enterrement de son père; le second, comme l'a fait remarquer Andrew Coyne, était la claque qu'il a infligée "sénateur dur à cuire d'une communauté indigène".

 

 

Il est intéressant de noter que le meilleur ami et conseiller du premier ministre, Gerald Butts, a beaucoup à voir avec l'éloge funèbre, puisqu'il a "focalisé" les pensées du jeune Trudeau. Dans le cas du match de boxe et comme le laisse entendre Andrew Coyne, s'agirait-il d'une manipulation planifiée et "sournoise" visant carrément à l'avancement politique? Il s'agit d'une question vitale, car elle porte sur des motivations possibles qui n'ont pas grand-chose à voir avec les virtuosités de notre premier ministre larmoyant et qui ont beaucoup plus à voir avec les prescriptions politiques ultérieures qui sont poussées par des gens de confiance non élus. Oublions le contrôle de sécurité du premier ministre, ses confidents auraient-ils dû faire l'objet d'un contrôle de sécurité en priorité?  Le premier ministre est-il un navire vide rempli des objectifs et des ambitions de ceux qui l'entourent?  Se laisse-t-il berner par ses proches?

À qui s'adresse le gouvernement du Canada?
 

Le premier ministre sert-il les intérêts de la population canadienne comme il l'affirme ou sert-il les intérêts d'autres personnes comme il a été dit plus haut? Nous n'avons qu'à regarder où il a mené le pays au cours des quatre dernières années pour discerner la vérité.  Considérer ce qui suit:

 

 

  • la signature de l'Accord de Paris sur les "changements climatiques" qui a placé l'économie canadienne sur la voie de l'insolvabilité alors même que les grands producteurs de pollution, comme la Chine, étaient exemptés.  Tout cela au profit d'une initiative mondialiste qui reste aujourd'hui encore contestée;

 

 

 


Les points ci-dessus sont loin d'être exhaustifs. Ils soulignent toutefois que le parti au pouvoir au Canada est en désaccord avec la volonté du peuple tout en favorisant des objectifs islamistes et mondialistes.

Qui parlera au nom du Canada, et non des libéraux ?

 

Il est tout à fait évident que le Parti libéral du Canada au pouvoir a peu d'intérêt à répondre aux besoins de la nation ou de ses citoyens. Au lieu de cela, ils semblent résolus à réaliser leurs objectifs islamistes et mondialistes, indépendamment de leur potentiel d'effets néfastes. Cette situation est maintenant aggravée par l'affaire de la "brown face" et par un premier ministre assiégé par les mêmes groupes d'intérêts spéciaux qui ont été si bien servis par la motion M-103. Ces groupes, dans leur récit de victimes, exigent que le premier ministre prouve sa contrition en les bombardant avec encore plus de friandises. Non seulement les Canadiens sont laissés dans l'ignorance, mais ils sont aussi mis au pilori par leur chef, qui blâme ses "couches de privilèges" et l'"angle mort" qui en résulte sur le racisme systémique et la discrimination religieuse - y compris l'islamophobie. C'est reparti pour la prochaine fois. Il s'agit de la motion M-103, car les Canadiens sont insultés en tant que racistes et islamophobes.

 

Qui parlera au nom du Canada - les autres partis
 

Le Parti conservateur du Canada, tout comme son homologue libéral, semble vouloir se plier au vote islamiste alors même qu'il promet de respecter pleinement les termes de l'Accord de Paris sur les "changements climatiques" qui écrase l'économie. Le NPD et les Verts sont également engagés dans la lutte à la Don Quichotte contre les "changements climatiques", mais semblent plus intéressés par l'octroi de fonds et de programmes aux communautés "racisées" du Canada. Le résultat final est similaire, cependant, en ce sens que les "groupes identifiables" sont prioritaires par rapport à la nécessité de protéger les droits et libertés de l'individu. En fin de compte, aucun de ces trois partis, à la deuxième semaine de la campagne électorale en tout cas, n'est prêt à s'attaquer aux trois ‘’éléphants dans la pièce’’: l'islamisme et/ou l'entrisme, la mondialisation et les droits et libertés personnels. Il reste donc deux partis nationaux qui ont promis de le faire: le Parti populaire du Canada (PPC) et le Parti de l'héritage chrétien (PHC). Ces partis méritent votre attention si vous désirez voir les "éléphants dans la salle" abordés.

 

Merci pour votre soutien continu
 
Votre soutien fait toute la différence dans la capacité de C3RF à informer, défendre et agir au service de la préservation des droits individuels et fondamentaux de tous les Canadiens. Il est vraiment regrettable que de tels efforts soient nécessaires, mais il n'en demeure pas moins que ces droits et libertés sont de plus en plus attaqués de toutes parts, y compris par nos propres autorités législatives, judiciaires, médiatiques, universitaires et de sécurité. Sachez que les fonds que vous donnez si généreusement vont directement aux campagnes, aux événements, à la tenue de livres, aux coûts de la technologie et aux conseils juridiques. Lorsque ces services de base sont assurés, nous utilisons les fonds excédentaires pour aider d'autres groupes à faire avancer la cause des droits individuels des Canadiens dans un Canada fort et libre. Nous contribuons également à des procédures judiciaires et à des activités de bienfaisance qui nous sont liées lorsque cela est possible. Si vous avez manqué l'appel, cliquez ici pour soutenir C3RF aujourd'hui.
 
Et pendant que vous songez à faire une différence, suivez C3RF sur Twitter, sur Facebook et sur notre site Web et partagez avec vos amis notre excellent contenu et une perspective réaliste sur la lutte continue pour les droits garantis par la Charte au Canada. Vous pouvez également vous abonner à notre fil Twitter ici.
 

 

Major Russ Cooper (retraite)
Coprésident, C3RF

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

A post election 2019 analysis by Salim Mansur

December 3, 2019

1/4
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags